Recette : thé glacé maison pêche et menthe

Si vous avez envie d’une recette rafraîchissante pour les journées chaudes, suivez le guide. La recette est très simple à préparer, le processus est juste un peu long si on souhaite profiter de toutes les saveurs du thé : j’ai commencé par faire bouillir de l’eau dans laquelle j’ai fais infusé plusieurs sachets d’un thé à la menthe (pas plus de 3 minutes, pour éviter l’amertume). J’ai ajouté quelques branches de menthe fraîchement cueillies puis une cuillère à soupe de sucre. J’ai laissé refroidir le tout avant de le transférer dans une carafe, puis j’ai ajouté des quarts de pêches bien mûres (plus elles seront mûres et plus elles seront sucrées). Dernière étape : une petite cuillère à café de sirop de pêche pour relever le goût mais c’est facultatif. Et au frigo pour plusieurs heures ! A servir dans de jolis verres, avec des glaçons. Tchin …

Le Sel de la Vie, Françoise Héritier

Aujourd’hui, je viens discuter lecture ! Ca fait un moment maintenant que j’essaie de lire un peu plus, et ce bouquin est de loin mon préféré parmi tous ceux que j’ai pu ouvrir, celui que j’emmènerais chaque fois dans ma valise si j’ai à voyager, qui serait chaque fois présent dans mon sac à main si j’ai un long trajet à faire. Et d’ailleurs, il est le seul que j’ai envie de refermer sans réussir le finir. Tout simplement parce qu’il me donne envie de me lever de mon fauteuil pour aller profiter des petites choses si simples d’une vie sans avoir le temps d’entamer une page supplémentaire, qu’il me procure une sensation légèreté totale. Ce que Françoise Héritier appelle « le Sel de la vie », est raconté sous forme d’une lettre envoyé à un ami, pour parler de toutes ces petites choses du quotidien, ces petites choses « qui font que ».

« Il existe une forme de légèreté dans le simple fait d’exister, au delà des occupations, au delà des sentiments forts, au delà des engagements politiques […] et c’est uniquement de cela que j’ai voulu rendre compte. » Françoise Héritier.

Se tromper de jour, savoir se faire oublier, se demander où l’on était avant de naître plutôt que ce que l’on deviendra après la mort, frémir d’impatience, s’étendre sur une chaise longue, prendre une bière à une terrasse une fin d’après-midi, manger du raisin pris directement à la treille sur la façade d’une maison, calculer le temps entre l’éclair et le tonnerre, se coucher dans des draps fraîchement changés, bricoler de vieux meubles, marcher dans la mer, tomber d’une estrade devant cent personnes, se relever et faire comme si de rien n’était, pleurer au cinéma, se plaire dans l’amitié féminine, tenir à des photos ou à des objets, rougir et s’en vouloir … »

Le Five Minute Journal

Ce n’est plus vraiment étonnant pour vous, j’adore écrire, depuis toute petite. Peut-être bien que secrètement, j’ai inséré « écrire un bouquin » dans la liste de mes rêves les plus fous. Et puis de fil en aiguille, en y réfléchissant bien, je me suis rendue compte que j’avais rarement écrit ailleurs que sur un clavier d’ordinateur.

Aujourd’hui je voulais vous présenter le Five Minute Journal, parce que c’est celui qui m’a donné envie de prendre le temps d’écrire à nouveau à la main. De base, je l’ai commandé parce que j’avais très envie de noter mon présent pour pouvoir le relire plus tard, mais je ne m’attendais pas vraiment à ce que son contenu puisse autant permettre de prendre du recul sur soi-même. Le Five Minute Journal repose sur le principe de questions auxquelles répondre le matin au lever et le soir au coucher, pour un total de 5 minutes passées à écrire.

Dans une brève introduction, le journal éclaircit cette importance à prendre du temps pour soi, à développer le sens de la gratitude et à considérer le moment présent sur lequel nous avons énormément de pouvoir. Les pages suivantes laissent place, pour le reste du journal, à des lignes vierges sous quelques questions posées : le matin, les questions permettent de se conditionner à passer une journée telle qu’on la considère belle et réussie (en soi, c’est très objectif et personnel et c’est en ça que je le trouve génial). Le soir, elles permettent de se concentrer sur le positif de sa journée et surtout de répondre brièvement à la question qui, personnellement, me fait souvent réaliser pas mal (trop) de choses : qu’est ce que j’aurais pu faire pour que ma journée soit meilleure ?

Finalement, toutes ces réponses qui sont les nôtres mettent en évidence qui nous sommes, quelles sont nos peurs, nos problèmes, nos victoires et surtout qui nous souhaitons devenir. Pour être sincère j’ai vraiment trouvé ça bluffant, c’est comme se re-centrer sur soi-même en quelques questions. Il y a des jours où j’ai beaucoup d’émotions à le remplir, j’ai toujours de l’émotion à réaliser mes périodes d’avancées tout comme celles de mes reculs il faut dire. Je pense que le Five Minute Journal est particulièrement fait pour ceux qui ressentent le besoin de se trouver. On a tous une histoire, je trouve le principe si intime que je ne peux pas tellement en dire plus mais je sais déjà que, si cet article vous a parlé, vous sauriez quoi y inscrire et pourquoi.

Mes indispensables beauté contre le froid

  • Ma crème de jour Grown Alchemist vient tout juste d’intégrer ma routine beauté, elle apporte une excellente hydratation à la peau, l’idéal pour les peaux mixtes. C’est un plaisir de l’appliquer le matin après la douche ; elle a une texture très fluide et sent tellement bon les fleurs… Ce que je préfère d’elle c’est l’effet très frais qu’elle apporte à la peau, ça réveille, on se sent repulpé et prête à attaquer la journée
  • Ma deuxième crème de jour Evolve, vous la connaissez déjà. Celle-ci se concentre plutôt sur la nutrition de la peau, sa texture est plus riche et onctueuse, je l’applique les jours où ma peau tire un peu plus que d’habitude, sinon, je l’ajoute en complément sur les contours du nez et le front, j’ai l’impression de m’étaler un vrai yaourt. Idéale pour les matins où le vent glace le visage…
  • Mon huile végétale au jojoba Make it beauty, je l’applique chaque soir avant d’aller dormir, lorsque je prend un moment pour moi à la salle de bain. Elle s’applique à la pipette et se masse sur la peau, elle calme n’importe laquelle de mes irritations et agit toute la nuit, le matin, ma peau l’a complètement absorbé et paraît « nouvelle ».
120A2978-F29E-4E08-94F6-923721251D7D.JPG
  • Le gommage Antipodes est un de mes produits préférés ; grains fins et texture assez compact, il gomme tout autant qu’il nourrit. Son odeur de propre laisse une sensation de clean incomparable, et surtout, on termine sa « session soin » la peau toute douce.

Bien équipé, l’automne et l’hiver sont deux saisons que j’aime pour leur fraîcheur revigorante, j’ai hâte de me réveiller sous la neige, d’enfiler une bonne écharpe et de partir marcher sous le soleil d’hiver. Et si un coup de coeur soins du corps vous intéresserait, pour le prochain billet beauté ?